Exposition Méditerranées - Des Grandes Cités aux Hommes d'Aujourd'hui à Marseille du 12 janvier au 18 mai 2013

Le J1 vous présente Méditerranées - Des Grandes Cités aux Hommes d'Aujourd'hui, une exposition visible du samedi 12 janvier 2013 au samedi 18 mai 2013 à Marseille.

samedi 12 janvier 2013

au

samedi 18 mai 2013

à 12h00

Hangar J1

Place De La Joliette - 13002 Marseille 2è arrondissement

10.70 €

Plus d'infos sur l'exposition Méditerranées - Des Grandes Cités aux Hommes d'Aujourd'hui à Marseille 2è arrondissement :

Ouvert tous les jours de 12h à 18h. Gratuit pour les moins de 26 ans. Dernière arrivée conseillée : 16h30.

Visite guidées gratuites sans réservation tous les jours à 14h30 pour les détenteurs de billets d'entrée.Les tarifs réduits pour les demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi, Titulaires de la carte Cézam, Titulaires carte invalidité ou Mutilés de guerre et groupes à partir de 10 personnes sont en vente uniquement sur place.MéditerranéeComment sommes-nous -devenus Méditerranéens ? Qu'est-ce qu'être Méditerranéen aujourd'hui ? UNE EXPOSITION-FICTION Pour l'ouverture de la Capitale, une grande exposition-fiction investit l'espace d'exposition du J1. Une barquette marseillaise, des gens de mer qui racontent leur Méditerranée avec ou sans l'accent, c'est le commencement d'un voyage aléatoire... celui d'un Ulysse d'aujourd'hui partant à la rencontre de nos contemporains et de leur réalité pour ensuite remonter dans le temps, éclairant la manière dont les échanges ont construit notre univers méditerranéen. Ses pérégrinations le conduisent aussi bien à Tyr, chez ces Phéniciens auxquels on doit notre écriture alphabétique, à Athènes, au siècle où Périclès assoit la démocratie de sa cité sur la puissance de sa flotte, qu'à Alger, Tunis, Tripoli, à l'époque des régences ottomanes et de la course, ou encore à Marseille, en ce XIXe siècle fait de progrès techniques et de conquêtes coloniales. Onze étapes, à suivre dans l'ordre ou au gré de ses envies. Des représentations de bateaux ouvrent chacune d'elles, qu'il s'agisse de terre cuite, de bas-reliefs, ou encore de maquettes. Il est cependant un vrai bateau, celui qui ouvre l'exposition : une barquette marseillaise en tous points identiques à celle qu'emprunte l'Ulysse de Méditerranées, le brûleur de frontières.