Concert Oblivion à Salon de Provence le 1er août 2021

1er dimanche août 2021

21h00

Château de l'Emperi

17.00 €

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert Oblivion à Salon de Provence

Excellence et amitié, un vrai festival d'artistes se déroule à Salon-de-Provence chaque été, depuis 28ans!

Organisé depuis 1992 par un trio de musiciens d'envergure internationale, le pianiste Éric Le Sage, le clarinettiste Paul Meyer, et le flûtiste Emmanuel Pahud, SALON complète l'été musical en Provence tout en se démarquant par une atmosphère particulièrement conviviale et singulière : pour le plaisir de faire de la musique ensemble. Cette ambiance chaleureuse, propice à l'excellence musicale est partagée chaque été avec une trentaine de musiciens - grands solistes internationaux jouant dans les orchestres les plus réputés et jeunes talents en devenir. Ils sont tous amis et bien sûr, dans la salle, le public le ressent.?SALON, c'est aussi le bonheur de retrouver la magie du Château de l'Empéri, avec sa Cour Renaissance aux murs ocres et son acoustique exceptionnelle qui transcende la musique !

Les concerts de 18h à l'Église Saint-Michel depuis 2002, poursuivront leur mission de découverte de jeunes talents, par des « cartes blanches », afin de mettre en avant une nouvelle génération d'instrumentistes. La transmission entre différentes générations de musiciens est toujours au coeur de la mission du festival. Un Concert de cette série est parrainé par Buffet Crampon (leader mondial français d'instruments à vent), un jeune soliste y est mis en avant, soutenu par Paul Meyer clarinette.

Depuis 2016, un nouveau lieu a été ouvert au public : La Chapelle de l'Abbaye de Sainte-Croix. Cadre de concerts intimistes à midi, ouvert à une centaine de personnes, et permettant de venir écouter un récital d'une heure avant de déjeuner dans un cadre magique.

Nous avons inauguré un nouveau site en 2019 : Le Temple Portail Coucou. Avec une capacité de 120 personnes, nous y présentons notamment des programmes contemporains.

Piazzolla aurait eu 100 ans cette année.

« Oblivion » est donc un tango dont seul Piazzolla, natif argentin, a le secret.

L'oeuvre traite musicalement du douloureux sentiment de l'oubli – « oblivion » étant le terme poétique en anglais désignant cette pénible réalité. Sans doute Piazzolla craignait-il que la riche tradition musicale de l'Argentine, au gré des crises qui ont bouleversé le sous-continent pendant le XXe siècle, ne s'étiole et ne s'efface un jour. Il y a fort à parier que, grâce à lui, ce moment n'est pas près d'arriver

Astor Piazzolla (1921-1992)

Extrait de la suite Five Tango Sensations

Escualo

William Sabatier (1974- )

Extraits de la suite Les Hommes de Piaf

- Depuis le coin de la rue là-bas d'après

L'accordéoniste (Michel Emer)

- Avec un Aigle sur le dos d'après

L'homme à la moto - Black Denim Trousers and Motorcycle Boots (Jerry Leiber & Mike Stoller)

Astor Piazzolla (1921-1992)

Chiquilin de Bachin

Antonio Carlos Jobim (1927-1994)

Retrato em Branco e Preto

Astor Piazzolla (1921-1992)

Oblivion

William Sabatier bandonéon

Oscar Bohórquez violon

Misako Akama violon

Joaquin Riquelme Garcia alto

Claudio Bohórquez violoncelle

avec la participation de

Marina Viotti mezzo-soprano

Nino Rota (1911-1979) Trio

Emmanuel Pahud flûte

Daishin Kashimoto violon

Eric Le Sage piano

Anton Dvoøak (1841-1904)

Quatuor en mi bémol majeur opus 87

Gordan Nikoliæ violon

Joaquin Riquelme Garcia alto

Claudio Bohórquez violoncelle

Frank Braley piano

PMR 0490560082