Exposition Si Les Siècles Des Pennes M'étaient Contés à Les Pennes Mirabeau le 16 septembre 2017

16 samedi septembre 2017

09h00

Les Pennes-mirabeau (Place Léon Depeyres)

Recevez par e-mail les nouvelles informations sur Si Les Siècles Des Pennes M'étaient Contés.

Plus d'infos sur l'exposition Si Les Siècles Des Pennes M'étaient Contés à Les Pennes Mirabeau

L'exposition Si Les Siècles Des Pennes M'étaient Contés a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Les Pennes Mirabeau 2017.

## Les histoires & légendes des siècles des Pennes-Mirabeau contées par les bénévoles de l'Association du Patrimoine

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, les jeunes (et moins jeunes !) sont invités à découvrir la riche histoire des Pennes-Mirabeau à l'occasion d'une balade-surprise dans le vieux village : « Si les siècles des Pennes m'étaient contés ». Les bénévoles de l'Association du Patrimoine, en costumes d'époque, surgissent en neuf lieux du circuit pour conter les grands et petits événements des siècles passés.

Quelques uns des moments forts de cette promenade qui débute à 9heures30\. Première rencontre, celle de Léon Depeyres, le bienfaiteur à l'origine de nombreuses réalisations. Il croise la bugadière qui cancane au lavoir. Plus loin, c'est Dame Marguerite qui révèle le mariage secret du descendant de la Comtesse de Ségur qui fut célébré ici. Au détour du passage par les remparts surgit un mendiant qui connaît tous les recoins du bourg et se souvient du siège des Pennes. En montant vers le moulin, arrêt indispensable pour écouter le fontainier raconter la grande histoire de l'eau dans le village. Et c'est la femme du meunier qui surveille que son mari, ancien marin, veille bien aux grains car un coup de tramontane a vite fait de casser la machine ! Vers le château, arrêt indispensable à la vieille chapelle où histoires véridiques et belles légendes s'entremêlent depuis des siècles, où les pieux pénitents blancs se souviennent d'un preux chevalier. Enfin, au château, réception par Madame La Marquise si fière de ses gentilshommes de la branche pennoise des de Vento. À quelques pas de là, c'est l'ingénieur et le géographe qui font découvrir depuis le sommet du village les lieux des grands événements historiques... dont les horribles crimes de 1710 dans le Vallon appelé depuis « de l'assassin ». Retour vers le point d'accueil, la Place Léon Depeyres, après avoir entendu le Grand Architecte Joseph Huot faire part de ses découvertes énigmatiques lors de la construction de l'église Saint-Blaise, ancien lieu de culte grec à la déesse Cybèle, il y a vingt siècles !

Il est bientôt midi, autour d'un rafraichissement offert, chacun peut en apprendre davantage en acquérant la monographie des Pennes-Mirabeau éditée pour les 10 ans de l'Association où 75 des 287 pages concernent le village, ancien chef-lieu.